Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 08:52
Un nouveau tondeur dans le sud Morbihan (Ria d'Etel et environs) Avril 2020
Un nouveau tondeur dans le sud Morbihan (Ria d'Etel et environs) Avril 2020

Je suis un tondeur de moutons, formé en 2015 à la méthode Bowen dite néo-zélandaise par l'A.T.M (Association des Tondeurs de Moutons), une méthode où l'on n'attache pas le mouton pour privilégier le bien-être animal et le confort du tondeur, tout en permettant la récole d'une toison entière.

Le bien-être des brebis et des béliers m'importe beaucoup, et j'apprends davantage chaque année. 

Je travaille avec une tondeuse Heiniger filaire 320W ;
Je demande 15€ de frais de déplacement puis 5€ par mouton (ou 10€ pour les Ouessants, pour lesquels on passe plus de temps puisque plus difficiles à maintenir et à la laine souvent feutrée) et 1€ pour le parage des onglons.
Je me déplace dès le premier mouton, mais j'applique un minimum forfaitaire à 30€. 

Secteur de tonte : Ria d'Etel, entre Hennebont et Carnac, entre Lorient et Auray.

Contact par email ou au 06 78 60 88 42 (privilégier les sms) 

tontonmouton.tondeur@gmail.com

https://www.facebook.com/TontonMouton.tondeur

https://www.facebook.com/TontonMouton.tondeur

Un nouveau tondeur dans le sud Morbihan (Ria d'Etel et environs) Avril 2020
Un nouveau tondeur dans le sud Morbihan (Ria d'Etel et environs) Avril 2020
Un nouveau tondeur dans le sud Morbihan (Ria d'Etel et environs) Avril 2020

Partager cet article

Repost0
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 08:12

Nous sommes souvent sollicités à cet époque de l'année par des particuliers cherchant un

tondeur . Voici les conseils qu'on leur donne:
 

Pour trouver un tondeur pour peu de moutons, la première chose à faire est de demander à un éleveur de votre coin - ou à un ancien du coin qui a des brebis et forcément les fait tondre.

Côté tondeur professionnel , c'est évident que ils ne vont pas  se déplacer pour peu de moutons  mais ils connaissent peut être les tondeurs de votre coin. Pour le contact regardez le site ATM (coordonnées sur le blog) ou demandez à la coopérative Ovi Ouest (Terrena) ou www.franceovi.fr  


 

Sinon pourquoi ne pas les tondre vous même ! On trouve des ciseaux à tondre dans les magasins agricoles. (qui deviennent de plus en plus des jardineries) ou par internet avec franceovi.fr ou Alliance Pastorale. Je ne sais pas tondre mais le jour ou une de mes brebis a échappé au tondeur j'étais bien obligée de faire quelque chose . Le lendemain je l'ai coincé dans un couloir ( on peut lui mettre un licol pour l'empêcher de sauter) et j'ai commencé par une raie tout le long du milieu du dos. Ensuite j'ai coupé de part et d'autre de cette raie - avec le poids le toison tombe au fur et à mesure des deux côtés. Ce là m'a pris un certain temps mais le résultat était raisonnable. Il y a des vidéos sur you tube. Souvent ce sont des professionnels mais cela donne une idée.

 

ris un certain temps mais le résultat était raisonnable. Il y a des vidéos sur you tube. Souvent ce sont des professionnels mais cela donne une idée.


 


 

 

 

Voici une vidéo de la tonte au ciseau d'un mouton taille Ouessant de race North Ronaldsay … les moutons qui mangent les algues sur les plages des les îles Orkney au nord del'Ecosse :

En tout cas ce n'est pas sorcier si vous avez bien immobilisé le mouton et que vous faites attention à ne blesser ni lui ni vous-même. C'est plus facile quand il fait chaud car le suint fait glisser.

ET SI VOUS ETES DANS LA REGION LORIENT ...AURAY VOUS AVEZ UN NOUVEAU TONDEUR … VOIR ARTICLE CI-DESSUS. (avril 2020)

La tonte est nécessaire pour le bien être de nos moutons... mais pensez au chantier dans ces temps de Covid 19 autant pour vous que pour le tondeur . Préparez bien tout à l'avance.

Et voici une idée pour la coupe de cheveux par Donie Anderson que vous pouvez retrouver sur facebook avec ses videos et humour .:

Saison de tonte 2020

Partager cet article

Repost0
2 février 2020 7 02 /02 /février /2020 13:01

Si vous n'avez pas encore reçu l'information.

Celà se passe autour de St Méen le Grand (35)

Le thème peut vous intéresser plus ou moins mais c'est l'occasion assez rare de rencontrer les autres moutonniers et de discuter de tout!

Voici le programme et les coordonées pour vous inscrire :

 

 

Partager cet article

Repost0
15 avril 2019 1 15 /04 /avril /2019 08:08

Voici un lien vers ce projet très intéressant pour la laine en Bretagne .

https://www.facebook.com/lapetitefilaturebretonne/

Vous pouvez aussi y participer!

 

https://www.kengo.bzh/projet/1740/la-petite-filature-bretonne?fbclid=IwAR2_Yfr5PqeafjAqOzcNQmhKsxMYzcTrX4XP-SRZVHAgmEah6ZXUpig0n04

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 14:21

Visite chez Dominique à Sérent , 25 septembre 2018.

Nous nous y sommes retrouvés par une belle journée sèche (!) . Sans programme particulier – mais les sujets ont fusé. On a déjà été chez Dominique et on rappelle qu'il s'est installé en1997 avec les 270 brebis de ses parents et un atelier porcs. Aujourd'hui il a toujours 750 places engraissement porcs.Voir (http://www.brebis-en-bretagne.fr/article-nouvelles-de-dominique-mai-2011-73750359.html) visite en 2011 ou entrez Dominique dans : recherche

Dès le départ nous avons rencontré les chiens de troupeau , une passion du berger.

 

Concernant son système de lecture,  c'est de la marque Allflex relié à un smartphone avec logiciel Ovitel et les informations sont ensuite transmises sur ordinateur. Il y a plusieurs marques qui proposent ces systèmes - les prix varient . Le bâton Allflex coûte 800€ et le pocket 500€, plus un abonnement de 20€/mois. Philippe a payé 1500€ pour son système Isagri.(abonnement 30€mois). Il a été décidé de faire une journée pour comprendre et comparer les prix et voir toutes les utilisations possibles des logiciels ( noter et utiliser ses données). Ceux qui sont arrivés déjà à le faire trouvent que c'est un outil de gestion du troupeau très intéressant. Par exemple pour le tri des brebis on tape son numéro et apparaît sa carrière, ses agneaux et les observations(sanitaire, adoption,lot,comportement échographie etc). En appuyant sur un numéro d'agneau on voit ce qu'il est devenu... etc.

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

Ensuite nous avons été voir le troupeau de 450 brebis – Rouge de l'Ouest de base en cours de transformation Vendéen par les béliers achetés. Les Vendéens sont plus trapus et lourds et moins voraces que les Rouges. En ce moment tout le troupeau est en bâtiment - il n'y a plus assez d'herbe depuis 3 semaines.C'est la pire année de ce point de vue depuis son installation à part 2003 où il a commencé à donner du foin le 20 juin et n'a fait que 15 rounds de foin).

Toute la surface agricole (45ha) est en cultures fourrageres avec prairies dominant dactyle , 5ha de luzerne/dactyle et 1à 2ha d'ensilage de maïs (selon les années : en 2017 la quantité était suffisante pour 2 ans). Il n'y a pas de céréales. Le plus important pour Dominique est son stock de foin et enrubannage.

Il faut dire que 2018 a été une bonne année pour les Bretons - ici avec 300 rounds de foin et 100 d'enrubannage luzerne/ dactyle. Il préfère avoir trop pour parer aux années difficiles qu'on connaît tous ou le pâturage devient problématique. Toute sa paille(25t) est achetée (d'ailleurs le prix de la paille flambe en ce moment). Il achète aussi tout le concentré nécessaire pour le troupeau. 2 balles d'enrubannage sont distribuées par jour actuellement .

La première coupe est faite le plus tôt possible - vers le 8mai , en enrubannage si le temps le dicte. Cela permet après d'avoir une bonne pousse appétante de dactyle. Il ne fait pas d'ensilage d'herbe car il faut avancer trop vite dans le tas pour éviter des problèmes – listèriose.

10ha sont à 900m de la ferme et ne sont pas utilisés en pâturage à cause des chiens errants. Ces hectares sont en cours d'échange parcellaire et il va récupérer 6ha à côté de sa ferme.

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

On a visité les bâtiments qui sont aménagés avec un couloir central.

Le premier héberge un lot d'agneaux sevrés en cours d'engraissement. Le plus gros problème concernant la croissance des agneaux est la présence de HAEMONCHUS CONTORTUS sur l'exploitation. Un strongle qui se nourrit du sang des ovins. Dans notre article sur les strongles nous n'avons pas insisté sur l'haemonchus car ce n'est pas très répandu en Bretagne. Pourtant c'est bien le strongle le plus dangereux pour les élevages. Dominique pense qu'il a dû l'introduire avec l'achat de béliers ,d’où l'importance de vermifuger et mettre en quarantaine tout animal acheté. Nous ferons un article spécifique concernant l'haemonchus mais si vous lisez ceci et votre troupeau est indemne : soyez vigilant.

Les symptômes apparaissent entre juin et septembre et sont une anémie, des retards de croissance, amaigrissement, toisons en mauvais état, signe de la bouteille sous mâchoire - mort en 2 à 6 mois ,- parfois plus foudroyant. Dominique nous a montré comment regarder la blancheur de la troisième paupière pour déceler l'anémie. Suite à un mort on peut regarder les parois de la caillette et déceler les vers qui sont visibles à l’œil nu. Un animal très infesté peut perdre 250ml de sang par jour.

Celà fait trois ans que l'haemonchus sévit chez Dominique. La première année les agneaux maigrissaient au mois de juin. 15 jours après traitement ils n'avaient toujours pas redécollé et tous les jours un mort. Une autopsie faite par vétérinaire révèle les vers d'haemonchus. Ensuite le bon vermigfuge est utilisé. A partir du 5 août il n'y a plus de pertes et fin août tout rentre dans l'ordre jusqu'à fin juin l'année suivante. En 2018 il a fait deux traitements (Cydectine). L'activité d'haemonchus est lié à la température avec un optimum entre 25° et 37°. La façon de lutter est pareille que pour les autres strongles (voir articles dont http://www.brebis-en-bretagne.fr/article-quelques-idees-pour-l-emploi-raisonnee-des-vermifuges-ovins-novembre-2012-112836789.html) afin d'éviter des résistances et favoriser l'immunité des animaux. On peut espérer qu'au fil du temps le troupeau s'immunise.

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Vers Haemonchus sur parois caillette

Vers Haemonchus sur parois caillette

Dominique sort 350 agneaux par an vendus directement à des bouchers. En ce moment il a 2 clients principaux et il vend aussi aux particuliers. Pour avoir des agneaux à la vente toutes les semaines , il organise le troupeau en 6 périodes de mises bas. Pour celle de janvier il a mis les béliers avec un lot de 100 brebis le 8 octobre (la St Dominique...) pour ne pas avoir des agneaux avant le 1e janvier.

Le deuxième bâtiment est utilisé pour 2 lots de part et d'autre du couloir. Un lot comporte des brebis de réforme et des brebis sans agneaux. L'autre comporte des brebis maigres sans agneaux . En utilisant le lecteur et son logiciel on peut trier les brebis bonnes pour la réforme. En ce moment le prix des réformes varie entre 40 à 70€ /brebis bien que les prix montent un peu avant la fin de la période de détention obligatoire (mai)

Photos aussi de détails d'organisation.

 

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

Le curage est fait par entreprise en une journée,(1h30 X3 bâtiments) fin septembre, décembre et fin février. Le temps et labeur gagnés compensent largement le coût (70€heure). On a parlé de la réglementation sur le fumier et une obligation de ne mettre en tas sur un champ que ce qu'on va y épandre paraît être le seul point nouveau pour les ovins ?

 

Un troisième bâtiment ancien est en cours d'aménagement et contient les agnelles de renouvellement mais va être utilisé pour les agnelages parce que près de la maison.

 

Le dernier bâtiment héberge les brebis agnelées ou en attente d'agnelage. Ici on a vu les cases d'adoption repliables de Dominique avec une démonstration d'immobilisation de brebis et mode d'emploi de la cage.

Vidéo : Dominique attrape une brebis et la place sur la partie mangeoire d'une case d'adoption . Elle aura à boire et à manger. Elle serait entouré de claies avec les agneaux à adopter qui resteront le nombre de jours qu'il faut pour être accepter par la brebis. Selon l'instinct maternelle de la brebis et son besoin de se faire soulagé de son lait celà peut prendre plus ou moins longtemps .

Son chien de troupeau a aussi fait une démonstration de remise d' un agneau égaré dans le couloir chez sa mère. Une exercice qu'on ne voit pas dans les concours ! Les brebis reçoivent du concentré (1kg) et des minéraux- 40g par brebis pendant 3 semaines.(très important dit le berger) Quelques agneaux ont des problèmes à l’œil. C'est un problème fréquent dans tous les élevages. Souvent ces kératites guérissent toutes seules mais une crème ophtalmologique peut être utilisée (genre Ophtalon)

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

Les parents de Dominique l'aident bien entre biberons et autres. Nous avons rencontré son père et avons compris d’où vient le super accueil qu'on a eu.

 

Voici une vidéo très bien sur l'examen des paupières (et des dents)

http://idele.fr/presse/publication/idelesolr/recommends/examiner-les-dents-et-les-paupieres.html

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 07:23

rendez-vous chez Dominique Kervil , brehelan à Serent MARDI 25 septembre à 14h pour échanger sur les préoccupations de chacun (alimentation, agnélages, chaleurs de l'été, etc...) et prévoir les prochaines réunions techniques ou formations

Nous rappelons que le groupe Ovins de Rés'agri est un groupe d'échanges entre éleveurs ovins (viande et lait) du morbihan.  Il est rattaché au réseau des groupes de développement de Rés'agri 56.

les premières réunions sont ouvertes à tous les éleveurs ovins et à la fin de la première année, il est demandé à chaque éleveur de cotiser au groupe de développement agricole de son secteur pour continuer  à bénéficier de l'animation du groupe.

Le responsable du groupe est Jean-Michel MORIO

et l'animatrice Cath

erine TAVEAU

contact : 06.42.25.99.12 - catherine.taveau@bretagne.chambagri.fr

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 16:12

La fête de la laine et du mouton a eu lieu chez Jérôme Bricard (Ferme "La Tondeuse") installé depuis peu à Peillac  . Le cadre du Rocher était parfait , les animations variées et intéressantes. Voici un petit aperçu :

D'abord Jérôme : éleveur et tondeur qui a accueilli la fête et fait des démonstrations de tonte  de brebis de diverses tailles - Ouessants, Landes de Bretagne, Suffolk . Tonte avec machine et tonte au ciseaux... et réponses aux questions des visiteurs. 

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

Les divers élevages présents ont amené des moutons de plusieurs races. Ils étaient bien à l'ombre et au calme au "Zoo"  

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

La restauration était prévue sur place ainsi que la buvette et la musique - une fanfare colorée, décorée pour l'occasion (voir le facebook de Jérôme -https://www.facebook.com/profile.php?id=100018188673025 ). Démonstrations de filage , de teinture végétale de la laine , de tissage... ( Bruno Lesteven , tisserand à Peillac -un des 60 derniers tisserands en France "Aux Fils de l'Arz" https://auxfilsdelarz.fr/fr/)

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

Les Bergers d'Er Borel étaient là avec de magnifiques peaux tannées par leurs soins. Le Groupe mouton a déjà visité leur élevage de Hampshire. (voir article 

http://www.brebis-en-bretagne.fr/article-rencontre-de-marie-eve-et-pierrot-nouveaux-eleveurs-a-bubry-125129612.html)

Les Ouessants étaient représentés par leur association GEMO (Groupement des Eleveurs de Mouton d'Ouessant) http://www.moutons-ouessant.com/  Leur laine  se feutre très bien .es

 

Bouclelaine (http://www.bouclelaine.fr ) basé à Landerneau valorise des toisons françaises et de plus en plus bretonnes. Leur stand montrait l'éventail de leurs laines et quelque créations.

 

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

L'Atelier Pas à Pas : Créations en feutre  (https://www.facebook.com/Atelier-Pas-%C3%A0-Pas-490146301385710/?fref=pb&hc_location=profile_browser ) est mené par Sandrine Levrault de Erdeven . Elle travaille la laine cardée - les photos donnent une idée de ses créations joyeuses. Elle fait aussi des ateliers. Elle même a été formée à Aubusson dans une école spécialisée dans les créations en feutre et le tissage.

 

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

Les créations en feutre de Fabien Goeusse sont une autre facette de son élevage d'éco pâturage (voir article 

http://www.brebis-en-bretagne.fr/2018/02/fabien-goeusse-berger-itinerant-de-locmariaquer-a-carnac.html )

 

Un autre stand regroupait un élevage "La Bergerie de Bulat" avec Anne Le Brigant  et une artisane de literie pastorale : Marion Delisle. Son entreprise s'appelle GLOAN GLAV Elle travaille avec la cooperative d'activités du 22 ( http://gloanglav.fr/ ) Elle avait contacté le blog au début de ses activités (http://www.brebis-en-bretagne.fr/2017/11/laine.html )

Comme on voit ses créations ne se limitent pas à la literie !

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

 

 

Dans les figures bretonnes de la laine il y a l'incontournable Nicolas Poupinel . Sur ce lien : https://nicolaspoupinel.wordpress.com/ il se dit tondeur ,ancien laveur, filateur, tisseur, tricoteur et concepteur et fabriquant de yourtes. Quelqu'un qui a compris la valeur de la laine il y a bien longtemps. Il doit être content de voir que quelques bretons se réveillent pour leur laine .

 

et enfin les producteurs de fromage et produits de lait de brebis. Regroupés sur le même stand il y avait la Ferme de Coët Ruel  de Sulniac (Julien et Laetitia) et les brebis de Ker Denved de Molac (Anthony et Mathilde)

http://lelocalbio.e-monsite.com/pages/nos-producteurs/coet-truel/ferme-de-coet-ruel-1.html

https://www.facebook.com/pages/category/Agriculture-Company/Gaec-Ker-Denved-772817442885224/

La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres
La fête de la laine et du mouton à Peillac : une belle journée de rencontres

En attendant la prochaine édition nous mettrons tous les liens vers ces élevages et activités dans la section liens utiles du Blog . Si vous constatez un oubli ou vous voulez ajouter des liens , n'hésitez pas à nous contacter. 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2018 7 29 /07 /juillet /2018 15:28

Avec un peu de retard, voici les photos et une vidéo de la Recré 2018 (surtout côté ovins)

et quelques photos des précédentes. 

A chaque édition agriculteurs/ices , animateurs/ices  ont tout préparé avant et tout nettoyé ensemble après et se sont accordés un repas en commun sous les halles le dernier soir. 

Les élèves dela MFR de Questembert et de L'ISSAT ont étés des aides précieuses

 

Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018

De 2002 il ne reste qu'une photo dans les archives du Groupe Mouton - les appareils numérique ne sévissaient pas encore!

 

2005 a vu la naissance du Groupe Mouton encouragé par Astrid. Maryse, André, Anthony, Denise, Jean-Claude, Jeanette!

Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018

2008 était le début des installations en brebis lait avec Julien et ses Lacaunes - et tonte punk et toujours Catherine et Jean dans l'équipe. Dominique et Stephane donnent un coup de main.

Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018

2012  et toujours Jeanette à la distribution de laine.... et Jean-Michel nous aident.

Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018

2015 Phillipe et François-Guy donnent un coup de main en plus des habitués

Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018

2018 . Les petits et grands se sont régalés. 

 

Recrés Halle La Ferme 2002 à 2018
avec un jeune de la MFR de Questembert
avec un jeune de la MFR de Questembert
avec un jeune de la MFR de Questembert

avec un jeune de la MFR de Questembert

et maintenant un petit film avec des vidéos pris par Denise, la reine de l'appareil numérique!

                                                            2018

 

Partager cet article

Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 09:33

Le Berger de Locmariaquer - Fabien Goeusse (voir article précédent) nous à envoyé ce lien pour expliquer un peu plus la démarche de ces éleveurs atypiques. 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/bretagne-au-coeur-elevages-atypiques-1389877.html

 

Aussi nous incluons cet article paru dans l'Ouest France. Christelle " la pionnière" est remplacée par Christophe Lefèvre à la ferme pédagogique de Vannes. 

 

Vannes. Sur les rives du Vincin, une ferme à la ville

  • Christophe Lefèvre et Christelle Guérin avec le troupeau de moutons suffolk. | Illustration Ouest-France

 

Après Christelle Guérin, Christophe Lefèvre sera bientôt l’exploitant agricole de l’élevage ovin et de la ferme pédagogique bien connue des enfants vannetais.

À deux pas du corps de ferme, de la cour où maraudent quelques poules, la pâture glisse en pente douce vers les rives lumineuses du Vincin.
Quelques ruches le long d’une haie, un potager. Dans un champ voisin, un troupeau de brebis suffolk pâture. Les terres appartiennent au Conservatoire du littoral
Depuis 1999, celui-ci a passé une convention de gestion de ce terrain avec la Ville. Et une autre pour l’exploitation du terrain.

Une pionnière

Depuis 2007, Christelle Guérin exploite ce petit coin de paradis, au 6, rue de l’île d’Arz, à deux pas du centre-ville. Une trentaine d’hectares, dont cinq appartiennent à la Ville.
L’exploitante a géré la croissance d’un troupeau de moutons qui compte aujourd’hui environ 60 bêtes. Un élevage forcément bio sur cette terre du Conservatoire. La viande est vendue directement à la ferme.

Une ferme pédagogique

La ferme c’est aussi, des poules, des lapins, une vraie basse-cour. Un outil d’initiation à l’environnement financé par la Ville. Entre 150 et 160 groupes, dont une centaine de classes et des centres de loisirs, passent chaque année.

Une chambre d’hôte

Christelle Guérin a également mis en place une chambre d’hôtes (entre 180 et 220 nuitées annuelles).

Une nouvelle reconversion

Installée au Vincin, en reconversion, il y a dix ans, la fermière a souhaité quitter l’exploitation, cette année, et se reconvertir à nouveau, cette fois, dans une activité de chambres d’hôtes à Plescop.
Un départ avec un pincement au cœur. « Le cadre de vie est super. Mes enfants ont grandi ici. En ville et au bord du Golfe. »

Un rêve d’enfant

Christophe Lefèvre reprendra, d’ici quelques semaines, l’exploitation. Fils d’éleveurs de l’Allier, il réalise un rêve d’enfant en devenant éleveur à son tour.
Conseiller agricole au Groupement agricole du Morbihan, il garde une activité salariée à mi-temps.

Une salariée

Déjà salariée de Christelle Guérin, Zoé Tourquetil s’occupera des classes pédagogiques, et de la chambre d’hôtes. Christophe Lefèvre souhaite toucher les collèges pour favoriser la découverte du métier d’agriculteur.

Eco-paturage

 

Régulièrement, dans le cadre d’une convention avec la Ville, l’exploitante mène des moutons pâturer dans des bassins dits d’orage, de régulation d’eau, à Kerlann, au Ténénio, à Laroiseau.
Une manière de préserver la biodiversité. Flore et faune (insectes et oiseaux) trouvent un terrain favorable dans les zones broutées par les brebis.

Garder les chiens en laisse

Les promeneurs doivent impérativement tenir leur chien en laisse dans les sentiers qui bordent les terres de la ferme. Les brebis sont très vite affolées et leur panique peut avoir de graves conséquences.

 

Partager cet article

Repost0
19 février 2018 1 19 /02 /février /2018 08:38
Fabien Goeusse, Berger itinérant de Locmariaquer à Carnac.

Au détour d'un chemin côtier les promeneurs peuvent découvrir le troupeau de Fabien : La race Landes de Bretagne en agnelage , bien gardés au moment de la photo par des filets électriques.

Ici le troupeau participe au nettoyage des terres du Conservatoire du Littoral.

 

En dessous : Une partie du troupeau et quelques détails des filets électriques. Les filets  un peu rigides peuvent être raidis dans les coins par un piquet.

Fabien Goeusse, Berger itinérant de Locmariaquer à Carnac.
Fabien Goeusse, Berger itinérant de Locmariaquer à Carnac.
Fabien Goeusse, Berger itinérant de Locmariaquer à Carnac.
Fabien Goeusse, Berger itinérant de Locmariaquer à Carnac.

Voici des liens vers des articles concernant le troupeau de Fabien et sa façon de travailler

http://locmariaquer.info/f100-18-Goeusse%20%20Fabien.htm

Conseil
 Pour votre santé : Mangez du gigot, sauvez mon boulot !

 Fabien GOEUSSE 1 route d’Auray 56740 LOCMARIAQUER
 06 13 86 91 43 
fabien.goeusse@yahoo.f.



 

 

Une partie d'un article paru dans Le Télégramme :

Je voulais être agriculteur mais être berger requiert peu de moyens matériels.

Les 200 moutons, brebis, béliers et agneaux composant le troupeau, appartiennent à la race Landes de Bretagne. « C'est une race très rustique et facile à élever ». Après un bac professionnel et un BTS en montage de projet en milieu rural, Fabien Goeusse s'est tourné vers l'élevage de mouton. « Je voulais être agriculteur mais être berger requiert peu de moyens matériels. Cela fait quatre ans que j'ai acheté mes premières brebis ». Accompagné de son fidèle chien Zorro, qui l'aide à regrouper les moutons et fait la « voiture-balai », il déplace son troupeau vers une nouvelle zone végétale. C'est ce que le jargon appelle « la transhumance ». « Je change de parc tous les trois ou quatre jours pour laisser le temps aux différents espaces de se reconstituer. A chaque fois, il faut aussi déplacer la clôture, sinon les moutons partiraient ». Le troupeau de 120 moutons de Fabien Goeusse a aussi un défenseur de taille. Expresso, un âne qui va protéger les agneaux contre les renards. "Dès qu'il en voit un s'approcher de trop près, il charge ».

Viande et laine

Cette année, le jeune berger a vendu une vingtaine de moutons pour la consommation de viande et il tond ses brebis pour vendre de la laine. Il réalise aussi des prestations d'entretiens écologiques. « J'amène mon troupeau dans les zones où l'entretien de la végétation est difficile à l'aide d'une machine. Ils se nourrissent et participent ainsi à l'esthétisme des paysages ». Le métier de berger ne séduit pas les jeunes, ils sont de moins en moins nombreux. « Il y a un petit élevage à Quiberon et un à Hoedic, mais sinon je suis le seul dans les environs », conclut Fabien Goeusse. À Locmariacquer et Carnac, la relève est assurée !

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche