Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 15:17
Rehabiliter le mouton de Belle ile....à belle ile.

le Télégramme 18 juillet 2015

Jean-Marc Guégan, un agriculteur insulaire de 42 ans souhaite réintroduire une race de mouton oubliée sur l'île : « Le Belle-Ile » présente de nombreux atouts. Elle est résistante, docile et produit une viande de grande qualité.

Jean-Marc Guégan, insulaire de 42 ans, résidant à Bangor souhaite réintroduire sur Belle-Ile une race traditionnelle et rustique de mouton.

Installé dans la ferme familiale depuis 2006, l'agriculteur élève des brebis et quelques ovins. Attaché aux valeurs d'une agriculture respectueuse de l'environnement et des hommes, l'insulaire conduit son élevage d'une façon extensive (peu d'animaux pour une meilleure qualité). « J'élèvedes agneaux de prairie, élevés en plein air, et non aux granulés en bergerie. Selon moi, une agriculture de proximité est importante, aussi je m'investis près de l'association Au Coin des Producteurs dont l'activité principale est la vente directe collective de leurs productions. Ainsi, je

vends la majeure partie de mes agneaux au sein du point de vente de l'association. Dans une logique de développer une agriculture liée à son territoire, je cherche à développer une race traditionnelle de brebis au sein de mon troupeau.

« Le Belle-Ile » à l'ordre du jour

En e3et, existait jadis à Belle-Ile une race appelée " le Belle-Ile " ou également la race de deux. C'est une race très prolifique, pour laquelle les brebis donnent très souvent au moins deux agneaux à chaque mise bas. Elle a été petit à petit abandonnée des élevages bellilois entre autres car le fait de compléter l'allaitement des mères par des biberons était trop contraignant. Pourtant, cette race présente de nombreux atouts : elle est résistante, docile, produit une viande de très bonne qualité. Elles sont adaptées à des systèmes herbagers sur des terres pauvres, et à des fourrages grossiers. Enfin, sa laine est valorisable. L'intérêt de convertir mon troupeau à cette race est qu'il permet également de participer à relancer une race à très faible e3ectif et d'éviter qu'elle disparaisse, de Belle-Ile, et de Bretagne. Je souhaite idéalement transformer tout le troupeau dans les quatre années à venir, mais je souhaite procéder progressivement, pour voir si cela marche, si les brebis s'adaptent bien chez moi ». Pour ce faire, l'agriculteur utilise le financement participatif sur internet où une collecte est proposée. « Je trouve que le financementparticipatif de projets locaux porte du sens, car il permet une traçabilité directe de l'argent versé, des rencontres originales, du soutien à des projets de petite taille, localisé ».

Pratique

Site internet : https //:www.miimosa.com/reintroduisons-la-race-de-moutons-de-belle-ile-a-belle-ile.

Le projet initial de Jean-Marc est d'acquérir 50 brebis de race native de Belle-île.

SAUZON

Partager cet article

Repost 0
Published by brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

asso moutons bretons 21/09/2015 08:35

bonjour, merci d'avoir relayé cette info. Bien cordialement,
Patrick Sastre - Président

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche