Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 14:21

Visite chez Dominique à Sérent , 25 septembre 2018.

Nous nous y sommes retrouvés par une belle journée sèche (!) . Sans programme particulier – mais les sujets ont fusé. On a déjà été chez Dominique et on rappelle qu'il s'est installé en1997 avec les 270 brebis de ses parents et un atelier porcs. Aujourd'hui il a toujours 750 places engraissement porcs.Voir (http://www.brebis-en-bretagne.fr/article-nouvelles-de-dominique-mai-2011-73750359.html) visite en 2011 ou entrez Dominique dans : recherche

Dès le départ nous avons rencontré les chiens de troupeau , une passion du berger.

 

Concernant son système de lecture,  c'est de la marque Allflex relié à un smartphone avec logiciel Ovitel et les informations sont ensuite transmises sur ordinateur. Il y a plusieurs marques qui proposent ces systèmes - les prix varient . Le bâton Allflex coûte 800€ et le pocket 500€, plus un abonnement de 20€/mois. Philippe a payé 1500€ pour son système Isagri.(abonnement 30€mois). Il a été décidé de faire une journée pour comprendre et comparer les prix et voir toutes les utilisations possibles des logiciels ( noter et utiliser ses données). Ceux qui sont arrivés déjà à le faire trouvent que c'est un outil de gestion du troupeau très intéressant. Par exemple pour le tri des brebis on tape son numéro et apparaît sa carrière, ses agneaux et les observations(sanitaire, adoption,lot,comportement échographie etc). En appuyant sur un numéro d'agneau on voit ce qu'il est devenu... etc.

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

Ensuite nous avons été voir le troupeau de 450 brebis – Rouge de l'Ouest de base en cours de transformation Vendéen par les béliers achetés. Les Vendéens sont plus trapus et lourds et moins voraces que les Rouges. En ce moment tout le troupeau est en bâtiment - il n'y a plus assez d'herbe depuis 3 semaines.C'est la pire année de ce point de vue depuis son installation à part 2003 où il a commencé à donner du foin le 20 juin et n'a fait que 15 rounds de foin).

Toute la surface agricole (45ha) est en cultures fourrageres avec prairies dominant dactyle , 5ha de luzerne/dactyle et 1à 2ha d'ensilage de maïs (selon les années : en 2017 la quantité était suffisante pour 2 ans). Il n'y a pas de céréales. Le plus important pour Dominique est son stock de foin et enrubannage.

Il faut dire que 2018 a été une bonne année pour les Bretons - ici avec 300 rounds de foin et 100 d'enrubannage luzerne/ dactyle. Il préfère avoir trop pour parer aux années difficiles qu'on connaît tous ou le pâturage devient problématique. Toute sa paille(25t) est achetée (d'ailleurs le prix de la paille flambe en ce moment). Il achète aussi tout le concentré nécessaire pour le troupeau. 2 balles d'enrubannage sont distribuées par jour actuellement .

La première coupe est faite le plus tôt possible - vers le 8mai , en enrubannage si le temps le dicte. Cela permet après d'avoir une bonne pousse appétante de dactyle. Il ne fait pas d'ensilage d'herbe car il faut avancer trop vite dans le tas pour éviter des problèmes – listèriose.

10ha sont à 900m de la ferme et ne sont pas utilisés en pâturage à cause des chiens errants. Ces hectares sont en cours d'échange parcellaire et il va récupérer 6ha à côté de sa ferme.

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

On a visité les bâtiments qui sont aménagés avec un couloir central.

Le premier héberge un lot d'agneaux sevrés en cours d'engraissement. Le plus gros problème concernant la croissance des agneaux est la présence de HAEMONCHUS CONTORTUS sur l'exploitation. Un strongle qui se nourrit du sang des ovins. Dans notre article sur les strongles nous n'avons pas insisté sur l'haemonchus car ce n'est pas très répandu en Bretagne. Pourtant c'est bien le strongle le plus dangereux pour les élevages. Dominique pense qu'il a dû l'introduire avec l'achat de béliers ,d’où l'importance de vermifuger et mettre en quarantaine tout animal acheté. Nous ferons un article spécifique concernant l'haemonchus mais si vous lisez ceci et votre troupeau est indemne : soyez vigilant.

Les symptômes apparaissent entre juin et septembre et sont une anémie, des retards de croissance, amaigrissement, toisons en mauvais état, signe de la bouteille sous mâchoire - mort en 2 à 6 mois ,- parfois plus foudroyant. Dominique nous a montré comment regarder la blancheur de la troisième paupière pour déceler l'anémie. Suite à un mort on peut regarder les parois de la caillette et déceler les vers qui sont visibles à l’œil nu. Un animal très infesté peut perdre 250ml de sang par jour.

Celà fait trois ans que l'haemonchus sévit chez Dominique. La première année les agneaux maigrissaient au mois de juin. 15 jours après traitement ils n'avaient toujours pas redécollé et tous les jours un mort. Une autopsie faite par vétérinaire révèle les vers d'haemonchus. Ensuite le bon vermigfuge est utilisé. A partir du 5 août il n'y a plus de pertes et fin août tout rentre dans l'ordre jusqu'à fin juin l'année suivante. En 2018 il a fait deux traitements (Cydectine). L'activité d'haemonchus est lié à la température avec un optimum entre 25° et 37°. La façon de lutter est pareille que pour les autres strongles (voir articles dont http://www.brebis-en-bretagne.fr/article-quelques-idees-pour-l-emploi-raisonnee-des-vermifuges-ovins-novembre-2012-112836789.html) afin d'éviter des résistances et favoriser l'immunité des animaux. On peut espérer qu'au fil du temps le troupeau s'immunise.

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Vers Haemonchus sur parois caillette

Vers Haemonchus sur parois caillette

Dominique sort 350 agneaux par an vendus directement à des bouchers. En ce moment il a 2 clients principaux et il vend aussi aux particuliers. Pour avoir des agneaux à la vente toutes les semaines , il organise le troupeau en 6 périodes de mises bas. Pour celle de janvier il a mis les béliers avec un lot de 100 brebis le 8 octobre (la St Dominique...) pour ne pas avoir des agneaux avant le 1e janvier.

Le deuxième bâtiment est utilisé pour 2 lots de part et d'autre du couloir. Un lot comporte des brebis de réforme et des brebis sans agneaux. L'autre comporte des brebis maigres sans agneaux . En utilisant le lecteur et son logiciel on peut trier les brebis bonnes pour la réforme. En ce moment le prix des réformes varie entre 40 à 70€ /brebis bien que les prix montent un peu avant la fin de la période de détention obligatoire (mai)

Photos aussi de détails d'organisation.

 

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

Le curage est fait par entreprise en une journée,(1h30 X3 bâtiments) fin septembre, décembre et fin février. Le temps et labeur gagnés compensent largement le coût (70€heure). On a parlé de la réglementation sur le fumier et une obligation de ne mettre en tas sur un champ que ce qu'on va y épandre paraît être le seul point nouveau pour les ovins ?

 

Un troisième bâtiment ancien est en cours d'aménagement et contient les agnelles de renouvellement mais va être utilisé pour les agnelages parce que près de la maison.

 

Le dernier bâtiment héberge les brebis agnelées ou en attente d'agnelage. Ici on a vu les cases d'adoption repliables de Dominique avec une démonstration d'immobilisation de brebis et mode d'emploi de la cage.

Vidéo : Dominique attrape une brebis et la place sur la partie mangeoire d'une case d'adoption . Elle aura à boire et à manger. Elle serait entouré de claies avec les agneaux à adopter qui resteront le nombre de jours qu'il faut pour être accepter par la brebis. Selon l'instinct maternelle de la brebis et son besoin de se faire soulagé de son lait celà peut prendre plus ou moins longtemps .

Son chien de troupeau a aussi fait une démonstration de remise d' un agneau égaré dans le couloir chez sa mère. Une exercice qu'on ne voit pas dans les concours ! Les brebis reçoivent du concentré (1kg) et des minéraux- 40g par brebis pendant 3 semaines.(très important dit le berger) Quelques agneaux ont des problèmes à l’œil. C'est un problème fréquent dans tous les élevages. Souvent ces kératites guérissent toutes seules mais une crème ophtalmologique peut être utilisée (genre Ophtalon)

Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018
Visite chez Dominique à Sérent le 25 septembre 2018

Les parents de Dominique l'aident bien entre biberons et autres. Nous avons rencontré son père et avons compris d’où vient le super accueil qu'on a eu.

 

Voici une vidéo très bien sur l'examen des paupières (et des dents)

http://idele.fr/presse/publication/idelesolr/recommends/examiner-les-dents-et-les-paupieres.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche