Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 09:41



 

Comment parler de Susan sans évoquer les mots suivants : Bonne humeur, Passionnée, Professionnelle, Créatrice de lien, Inventive, ….anglaise….. Et encore bien d’autres mots.

A l’aulne d’une carrière d’agricultrice bien remplie, à nous de vous présenter la « plume » du blog qui se retrouve souvent derrière les articles riches et variées de notre petit réseau.

susan1.JPGNous n’allons pas faire toute la généalogie de Susan mais sachez qu’elle a débarqué sur les terres bretonnes en 1996 après avoir crée une ferme laitière (brebis et chèvres) pendant 10 années dans le sud de la France.

N’étant pas du milieu agricole, cette géographe se forme aux joies de l’agriculture à partir d’un stage dit de 240 heures lui donnant la capacité agricole à l’installation.

C’est donc à Sulniac dans le Morbihan, qu’elle découvre par l’intermédiaire de la SAFER, un havre de paix où elle s’installe sur 18 hectares. Ce sera pour la race Texel que Susan « craquera » après avoir découvert ces moutons chez des amis.

Petit rappel des diverses qualités de ces moutons :

Il s’agit de moutons d’herbage, possédant une excellente conformation et un minimum de graisse de couverture, à la viande tendre et rosée.

Grâce à leur conformation exceptionnelle, les Texel présentent un pourcentage maximum de morceaux nobles : gigots, côtes et épaules. Ce sont les champions incontestés des concours de carcasses.

 

Susan, la sélectionneuse

 

Passionnée par ces animaux, Susan devient sélectionneuse pendant 5 ans pour l’UPRA.

 

texel.JPG

 

Elle démarre son élevage avec 60 agnelles provenant de divers élevages.

 

 Pour avoir plus de prolificité, les inséminations ont lieu en octobre avec des naissances qui arrivent tardivement au printemps. De ce faite, il est parfois difficile pour Susan de finir l’engraissement par manque de pâturage en juillet et aout (Et oui, il peut faire sec en Bretagne et l’herbe manquée !)

 

Désireuse d’être plus autonome, Susan abandonne la sélection et opte pour un mode extensif avec une lutte naturelle en automne aves des naissances aux beaux jours de printemps.

 

Elle diminue son effectif (de 80 brebis en 2009, elle passe à 50 en 2011). Dès lors, elle économise son fourrage, ses brebis passent beaucoup de temps dehors (sauf les deux mois d’agnelage) et le travail de paillage dans la bergerie devient moins pénible. La vente des agneaux a lieu fin mai sans sevrage par l’intermédiaire de la coopérative.

 

Les animaux sont rentrés en bergerie la nuit et complétés en céréales produites sur la ferme (1 ha de mélange avoine triticale ou 1 à 2 ha de vesce-avoine.) Si les brebis sont rationnées, les agneaux eux, sont engraissés avec des granulés achetés (environ1.6 T distribué d’avril à aout)

 

Le volet sanitaire, une priorité pour Susan

 

Si les diverses réglementations communautaires (conditionnalité de la PAC etc.…) ont accrues les exigences sanitaires auprès des éleveurs, Susan a toujours porté une attention particulière à ce volet sur son exploitation.

 

Lors de l’introduction de nouveaux béliers ou brebis dans le troupeau, elle sera toujours vigilante à ce qu’ils soient indemnes de contaminant.

 

IMG_6036.JPG

Elle passera aussi beaucoup de temps à observer le troupeau au quotidien pour détecter au plus vite les animaux au comportement anormal.

 

 

 

Susan mettra également en place tout un protocole pour faire disparaitre le piétin sur son exploitation  (cf. article dans le blog : Élimination du Piétin dans un troupeau ovin. Expérience vécue.) Et grâce à l’extrême vigilance lors d’achat de béliers (quarantaine examen des pieds etc.), le soin apporté rapidement aux animaux boitant, à la mise à disposition de blocs minéraux chargés en Zinc, cette maladie contagieuse a disparu de l’exploitation de Susan.

 

Susan, une des personnes à l’origine du groupe d’échange « mouton »

 

sans-titre.pngC’est par l’intermédiaire de la première « Récré Hall la ferme » qui se met en place sous les Halles de Questembert en 2002 que nous avons pour la plupart d’entre nous,  la joie de rencontrer Susan. Elle s’investit pleinement dans la création de cette manifestation festive destinée à faire découvrir le monde agricole aux enfants et à leurs parents.

 

C’est l’occasion pour nous de découvrir le don de créativité de Susan ainsi que tous les trucs et astuces qu’elle détient dans son panier. susan-et-son-sac.JPG

 

 

 

Qui n’a pas dans son sac, dans sa poche l’hiver, une petite boule de laine un parfait réchauffe-main, déstressant ou encore décoratif confectionnée par Susan ?

boules-de-laine.png


 

C’est depuis la mise en place de cet  événement que  Susan est fortement investie dans les réseaux GVA (aujourd’hui SEMAGRI sur le secteur de Questembert). Elle fait également  partie des fondateurs du groupe d’échange mouton et « mère » du blog « Brebis en Bretagne ».

 

Grâce à son écriture, elle nous transmet la mémoire du groupe mais aussi une foule d’astuces, de savoir faire, de connaissance très utiles. Elle met aussi les éleveurs en relation entre eux que ce soit à travers une demande de stage, des petites annonces sur du matériel, des troupeaux….

 

Le groupe lui a permis de rencontrer d’autres éleveurs de moutons mais aussi d’autres producteurs ainsi que des personnes de la Chambre d’Agriculture. Tous ces contacts sont riches d’échanges et évitent l’isolement. Sans oublier la complicité, l’entraide créée entre tous….Et au cours de ces rencontres, il ya toujours une idée d’article qui germe dans la tête de Susan.

 

 

 

Susan, la passionnée des moutons

 

Regardez les quelques photos qui suivent et vous imaginerez sans mal qu’elle a, au cours des années, pu établir une complicité avec ses animaux qui le lui ont bien rendu. Et cette passion, elle l’a transmise à beaucoup d’entre nous…

IMG_6054-copie-1.JPGIMG_6052.JPG

 IMG_6044.JPG

Une nouvelle vie qui commence

Si Susan a décidé de prendre sa retraite cette année, elle ne laissera pas le groupe et le blog pour autant. D’ailleurs les 1800 visiteurs qui vont sur le site tous les mois l’encouragent à poursuivre dans ce sens.

Et quand on demande à Susan ce qu’elle doit retenir des atouts et difficultés de son métier d’éleveuse de moutons, elle nous répond :


« Les contraintes de l’élevage sont la présence quotidienne indispensable pour le suivi du troupeau qui empêche de partir quelques jours, les contraintes administratives qui se sont accumulées depuis quelques années avec le bouclage électronique, les déclarations diverses à faire.

 

Mais tout cela est compensé par la satisfaction d’avoir des beaux moutons et de  bons résultats, de vivre au contact de la nature, des animaux,  sans oublier qu’on est son propre patron et que nous sommes seul maitre à bord »…..comme sur un bateau où Susan et Jean auront à présent plus souvent l’opportunité de naviguer !

 

Bon vent à toi Susan et MERCI pour tout ce que tu as fait afin que le groupe perdure aussi bien dans le temps et la richesse de tes conseils et surtout ton écoute !

 

bateau.png

 

 

 

 

PS : Nous avons questionné Susan à propos  du loup et de son retour dans certaines régions et voila sa réponse :

 

«  Prés de chez moi, existe un village qui s’appelle le Poulblet et qui veut dire en breton « la mare au loup ». Donc je me dis que c’est un animal intégré comme le sanglier, le renard, la belette, le chevreuil, l’écureuil et tous les autres animaux ».Une belle fable !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com - dans nos bergers et bergères
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche