Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 10:57

François guy Le Beaupin vient de reprendre la ferme familiale de son oncle sur Camoel depuis janvier dernier.

 (Cf article ouest France d'aujourd'hui: 6 mars 2012).

Souhaitons lui une bonne installation et bienvenu dans le monde du mouton!

 

_DSC0022.jpg

mardi 6 mars 2012

Journal Ouest-France du mardi 6 mars 2012

Edition : Redon - Rubriques : Départementale 56

À 29 ans, le commercial devient berger à Camoël

 François-Guy Lebeaupin a quitté Nantes pour les marais de l'estuaire de la Vilaine.

Depuis le 1er janvier, il élève des moutons bio qu'il compte vendre en direct et dans les réseaux bio.

C'est un virage à 180 degrés qu'a pris François-Guy Lebeaupin. À 29 ans, ce commercial basé à Nantes, marié et père de deux enfants a choisi de devenir berger à Camoël. « Je voulais vivre ma vie de manière vraie et avoir un métier qui mêle différentes compétences, des responsabilités, un rythme de travail calésur un rythme de vie », explique-t-il.

 

François-Guy Lebeaupin avait toujours en tête son enfance, passé au Lestin, à Camoël, dans la propriété familiale située aux bords des marais de Vilaine. Un cadre magnifique. Son oncle, élagueur de métier, possédait 140 moutons pour entretenir les terres. Des ennuis de santé ne lui permettaient plus de conserver ce cheptel. « Il m'a proposé de le reprendre. Ça a été le

déclic », raconte le berger.

 

De l'acier à la terre

C'était en 2009. François-Guy Lebeaupin vivait dans le centre-ville de Nantes et travaillait comme commercial.

« Dans mon dernier emploi, je vendais de l'acier », dit-il. Le 1er janvier 2011, il prend un congé individuel de formation (Cif) et passe un brevet professionnel responsable d'exploitation agricole (BPREA).

« Parallèlement, j'ai lancé un parcours d'installation de jeune agriculteur. C'est un vrai parcours du combattant, il faut faire une étude de marché, un business plan (plan de développement de l'entreprise) etc., poursuit François-Guy Lebeaupin. J'ai pu m'installer le 1er janvier dernier ».

C'est le début de l'agnelage. « Le premier agneau est né le 5 janvier et l'un des derniers le 1er mars », précise l'agriculteur. Son cheptel compte aujourd'hui 167 brebis, 3 béliers et 213 agneaux. « L'élevage de moutons bio est une bonne alternative pour commencer une activité agricole douce, dans un milieu remarquable protégé par la loi Littoral, expliquet- il. Les moutons pâturent assez ras et sont plutôt légers. Cela permet d'entretenir les paluds sans les abîmer ».

Des projets

L'agriculteur loue toutes les terres qu'il exploite et les bâtiments à de la famille et des particuliers. Il a acheté trente et une nouvelles brebis. Au total, il a investi 50 000 €.

Ses premiers soutiens, sa femme, infirmière, et ses enfants vont bientôt quitter Nantes pour le rejoindre. La famille cherche un logement à Vannes.

« La première et la deuxième année seront instables mais je compte me dégager un salaire mi-2013 », estime le berger. Il compte produire 300 agneaux par an qu'il vendra en direct et par le réseau Biogolfe.

Son métier de commercial l'aidera à concrétiser ses nombreux projets, comme mutualiser les ventes de divers produits, par exemple avec des paludiers de la presqu'île guérandaise. Un site internet est déjà prêt pour faire connaître son activité.

Ferme Le Lestin, Camoël. Tél. : 06 69 72 47 36 Internet : www.agneaux-bio.fr

Christine BAUCHEREL.

Tous droits réservés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com - dans nos bergers et bergères
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche