Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 18:56

P1010054Deux classes de l'école primaire de Sulniac ont pu visiter les brebis chez André et Corinne pour leur sortie de fin d'année. Ils ont regardé la tonte de quelques brebis faite par un tondeur experimenté. de Sulniac.6.11TONTEP1010046Après ils ont pu voir comment on peut utiliser la laine pour fabriquer des objets en feutre boules-de-laine (ce lien renvoi à un album photo avec la technique ) Dans les photos au-dessus on voit la toison qui tombe du dos de la brebis au fur et à mesure que la tonte se fait, et la toison étendue prêt à l'emploi.

Ensuite tout le monde a sorti leur pique-nique.

L'après-midi Corinne a fait sa première demonstration  du travail d'un chien de troupeau avec Jetta.P1010061P1010062Les classes ont emporté une toison pour faire des travaux pratiques. 

Les éleveurs sont souvent sollicités pour les visites pédagogiques et nous signalons l'excellente ferme pédogogique du Vincin à Vannes Nouvelles de la Ferme du Vincin (Fevrier 2011)

Corinne est éleveuse de chiens de Berger Australien et on peut voir le dressage de ses chiens en particulier avec les stages chiens de troupeau sur son site link

http://www.youtube.com/results?search_query=CLMH0905&aq=f 

Quelques précisions sur la chienne Jetta (dans la photo ci-dessus ).Corinne est passionnée de chiens de troupeau et a décidé de se spécialiser dans les Bergers Australiens (Aussie) . Elle a acheté Jetta aux USA agée de 8 mois .Jetta a maintenant 2 ans et elle est la plus facile à dresser des chiens de Corinne. Sa lignée est presque inexistante en Europe et l'éleveur d'origine est décédé . Corinne est à la recherche d'un mâle de cette lignée. Jetta a fait sa première portée en 2010 et les chiens se sont déclarés à 8 mois. Pour en savoir plus sur les Aussies de Corinnelink http://www.vertin.fr/PNS/index.html  

Partager cet article

Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 18:48

6.11 J 01batiments

Voici le bâtiments de Julien . Un ancien hangar qui était au bourg de Sulniac qui a été déplacé ici avec l'aide de beaucoup de monde pour servir d'abri à l'activité de Julien. Avec peu d'investissements il est maintenant en mesure de produire du lait de brebis dans des conditions rationnelles. Depuis qu'on est passé chez lui il a installé son quai de traite 30 places et sa fromagerie où il travaille le lait et fabrique les tommes et les affine. Il a acheté une machine à traire.Il a fini les bardages du bâtiment et les animaux sont à l'abri des courants d'air.En hiver le plus gros problème fût le gel.6.11J06vue bergerie6.11J08on met le grain

Dans les deux photos au dessus on voit les Lacaunes avant la traite. Il y a 50 brebis lait(Lacaunes) Plus 10 agnelles de renouvellement et 10 brebis viande.Les mises bas ont eu lieu vers le mi-fevrier et presque tous les agneaux sont partis en agneau de lait à 10-12 kg vif à la cooperative qui paie  3 euros vif.Les autres agneaux sont vendus en direct à un poids vif de 18 à 20kg (à 12 euros carcasse) Les brebis de réforme partent souvent en merguez et paradoxallement les rendements sont mieux avec les Lacaunes.

 Une particularité du système que Julien a choisi est la monotraite.Il ne trait que le matin .La perte de lait est estimé à 10-15% par rapport à deux traites mais il préfère avoir un peu plus de brebis et le temps de transformer et vendre .Cette année il a commencé à traire au mois de mars.Voici un aperçu de la traite chez lui en video. En ce moment il reçoit un stagiare marocain qui fait une école d'ingenieur véterinaire à Rabat.

 En ce moment il y a environ 45l de lait par jour et il transforme en fromage tous les 2 jours.

Avec 90l de lait il peut faire environ 30 tommes de1,5 à 2,5kg .Il travaille avec Vincent T. éleveur bio en vache laitière à Questembert. Vincent s'occupe de la fabrication lactique et Julien des pâtes pressées (tommes).Il fait des tommes de brebis pur, de vache pur et mixtes brebis/vache selon les jours. Ils se relaient pour la vente sur les marchés . Pour l'instant Julien vend à Questembert le lundi matin et au marché des petits producteurs locaux le mercredi soir. Il va aussi au marché bio de la Hellaye (Sulniac) le samedi matin. En plus il fournit l'AMAP de Elven et l'AMAP de Lauzach. Il aimerait arriver à affiner ses fromages plus longtemps mais ils se vendent dès 1,5 mois d'affinage . 

Julien a fait l'école de St Affrique (Aveyron) spécialisé dans les brebis lait et fabrication fromagère.Après il a fait deux ans de salariat chez Philippe G à St Nolff dans la fabrication de fromage de chèvre. Il continue à se former à l'occasion avec une volonté de toujours mieux comprendre ses brebis ( (homéopathie vétérinaire par exemple)

Côté terrres,il loue les 11ha devant son bâtiment (dont 3ha de marais). Cette année il a eu 5ha à couper en foin , et il a pu faire 4ha de céréales et 4ha de foin sur les terres de réserve de la commune de Sulniac; Avec Vincent T  il a fait 0,5ha de betteraves fourragères mais avec la sécheresse.........Il est adhérent à la Cuma côté matériel.

A l'avenir il éspère trouver des terres avec une stabilité de location et trouver un associé car il éstime que le clientèle est là. 6.11J11filtrage du laitFiltrage du lait et aperçu de la machine à traire6.11J12machine à traire brebis

Nous ésperons vous faire découvrir sa fabrication fromagère une autre fois.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 14:29

5.11VP-bergerie.JPGNous avons commencé la visite par la bergerie. Vincent s'est installé en Octobre 2010 sur 50 hectares avec deux anciens poulaillers de 1000 m2 chacun . Aujourd'hui il a 280 agnelles Romanes et 40 brebis de l'ancienne station ovine de Mauron. Les mises bas ont eu lieu fin Avril début Mai avec une prolificité de 1,8 . En ce moment il y a un lot à l'interieur en permanence .L'objectif est d'avoir des agnelages en Septembre puis Décembre avec 600 brebis . L'idée était d'avoir un maximum de pâturage avec un système de paddocks de 2 ha avec clôture intérieure 3 fils et extérieure 4 fils , 0,5 ha par jour pour éviter les refus. Avec retour sur le même paddock toutes les 3 semaines. La difficulté est d'avoir des clôtures électrifiées et sûres quand  les distances sont assez longues et Vincent pense être obligé pour l'instant de garder les brebis en bergerie jusqu'au sevrage des agneaux.5.11VP-detail-cloture.JPG5.11VP-detail-porte-cloture.JPG

Les cultures sont axées sur pâture et fourrage avec 4ha de maïs, 4ha d'orge, 4,5ha de mélange chicorée, 15ha de chou fourrager et colza fourrager et le reste en herbe dont du seigle fourrager pâturé depuis le 15 fevrier. Fin juin il va semer de la navette fourragère qui va servir avant les mises bas.

Le colza ,avec du trefle d'alexandrie en mélange, va servir pour engraisser les agneaux et les choux pour Novembre à Fevrier. Le choux a été semé début mai, après deux faux semis, à 4 kg/ hectare. Dans la photo c'est une parcelle de colza fourrager 5.11VP colza fourragère sol riche  P1120685Photo du système d'alimentation des agneaux au champ et en dessous une vue générale du troupeau.5.11VP troupeau Romane

Les participants, interessés par les idées de Vincent qui donnent à réfléchir, le remercie pour son acceuil.

 

Partager cet article

Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 15:59

5.11VP chicorée fourragère TB TV et plantainAvec le Groupemouton nous avons été chez Vincent où nous avons découvert la culture de la Chicorée Fourragère5.11 VP chicorée en mélange champ et enrubannéCette plante est plus connue utilisé pour faire la boisson qui ressemble au café(racine).Voici une fiche de la plante commune:5.11 Plantes chicorée

Avant que la tige florale ne monte la plante ressemble à un pissenlit.linkhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Cichorium_intybus  .(plus d'informations sur ce lien)

 Les Néo Zélandais se sont interessés à cette plante qui est moins affectée par la chaleur et la sécheresse que les graminées pour permettre une pâture plus réguliere et prolongée en été.En 1985 ils ont commercialisé une variété de Chicorée Forragère -le Grasslands Puna - développée pour une pâture tournante soit en monoculture soit en mélange, principalement avec fétuque et trèfle blanc. Aux Etats Unis les éleveurs s'y sont interessés depuis les années 90 surtout en monoculture autant en ovins qu'en bovins.En Europe c'est une culture qui gagne de l'intêret et bien que la variété Forage Feast est cité pour être de France la variété principale aujourd'hui semble être Puna 11.

Les characteristiques de la chicorée fourragèresont les suivantes:

            -sa racine pivotante va chercher l'eau et mineraux profondément.

            - sa teneur en protéines est élévée ainsi qu'en Ca,Mg,Na,Fe,Cu Zn

            - sa teneur en tannins fait que la plante a un effet vermifuge. Ceci

s'avère très interessant pour les agneaux.

            -c'est une culture qui peut être ensilée ou enrubannée .Pas pour le foin

            - la pâture doit être tournante et en conditions sèches. On peut la planter en bande et faire passer les animaux 2h dessus.

            - le semis est de préference en début d'automne .Il faut 2 à 3 mois pour que la culture s'implante . Dans la photo du haut on voit le groupemouton fin Mai près de Josselin sur les 4.5ha que Vincent a implanté début Septembre 2010.Il a mis un mélange Chicorée / Trèfle blanc /Plantain qu'il a déjà coupé une fois pour faire les balles enrubannés qu'on voit au fond. Les doses de semis préconisées sont de 1.5 à 3kg en pur , et de -par exemple- 1 kg chicorée/20 kg fétuque/0.5 kg trèfle blanc en mélange.

              - la plante ne pousse plus en dessous de 10° 

              - tolère bien les sols un peu acides

              - doit être fauchée quand celà monte en tige florale

              - c'est une culture qui reste en place 4 à 5 ans

Pour l'instant nous n'avons pas vu les semences en vente en France .Vincent a acheté en Hollande via le net! La dernière photo montre l'état du champ fin mai .Les plantes de Chicorée vont prendre plus de place dans l'année qui vient.5.11VP chicorée fourragère TB TV et plantainNous avons rendu visite à Vincent en 2012 aussi. Voici le lien vers l'article:  La Chicorée Fourragère.Chez Vincent 2011.


 

 


 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 19:51

Voici un document trouvé par André qui est très bien fait:linkhttp://www.cepoq.com/admin/useruploads/files/chroniquemanip.pdf

Partager cet article

Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 19:32

Voici un lien donné par Andrélink

http://www.biofil.fr/actualites/reconnaitre-220-mauvaises-herbes/ bien que nous ne sommes pas sûrs que les herbes puissent être mauvaises!
Et en même temps voici les titres des documents qu'on avait vu avec Philippe Roger quand nous regardions nos prairies avec son aide :
                 - Guide pour un diagnostique prairial . Chambre d'agriculture des Pays de Loire.                   
                 - Plantes bio-indicateurs .Gérard Ducerf .Ed. Promonature (en 2 volumes)-
Si vous avez d'autres documents intéressants pour reconnaître les plantes nous pourrions les ajouter à cette liste.


Partager cet article

Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 16:47

Voici un sujet que nous avons évoqué à notre dernière réunion. D'abord tout le monde est d'accord pour élever les mâles (même au biberon) sans devenir familier avec eux .Ne jamais laisser quelqu'un, et en particulier les enfants, les caresser ,les taquiner, jouer avec. En général la première année un bélier est assez calme. Ensuite il va surtout être aggressif quand il est avec des brebis en chaleur. Mais il faut toujours l'avoir à l'oeil. André nous à rapporté une " astuce de berger" : les béliers ne supportent pas l'odeur de vinaigre. Si on doit rentrer dans un enclos où il y a un bélier on peut prendre de quoi l'asperger de vinaigre si il s'approche . Si on doit mettre un nouveau bélier avec les anciens il vaut mieux commencer par les serrer dans un enclos pourqu'ils ne puissent pas prendre de l'élan et les asperger avec un peu de vinaigre ; celà les calme bien.

P.S. n'oubliez pas de lire le commentaire!

Partager cet article

Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 11:53

5.11 fibre de laineVoici une fibre de laine, qui n'est pas lisse, mais a des écailles. Lorsque des fibres sont frottées ensemble les écailles s'accrochent et on a le phénomène de feutrage. Quand, en plus, on frotte les fibres avec du savon, on augmente ce phénomène.

En ce moment c'est l'époque de la tonte chez la plupart des éleveurs en France. Les moutons doivent être tondus car la laine ne cesse de pousser.

En plus celà leur fait du bien d'aerer leur peau. Il faut faire attention qu'ils n'attrapent pas des coups de soleil les premiers jours! Nous, les éleveurs ,n'avons pas tellement le temps pour filer,tisser la laine ou la feutrer. En général on la stocke dans des sacs (les curons) en attendant de la vendre à un grossiste .Pourtant la laine est une matière première étonnante. Si vous avez envie de la découvrir il suffit d'acheter une toison chez un éleveur dont les brebis sont tondues, sachant que la tonte d'une brebis coute déjà minimum 2 euros.

Dans la vidéo qui suit vous verrez comment faire une boule de laine, et une courte démonstration du principe du filage de la laine. Pour les éleveurs la fabrication d'une boule de laine est un moyen utile de se laver les mains , en plus celà les adoucit avec la suinte (lanoline) de la laine. Une fois fabriquée on peut l'utiliser pour nettoyer ses poeles teflon, la faire bouillir si nécessaire, ou l'utiliser à tout autre emploi que votre imagination va sûrement vous suggèrer. On peut inclure dedans des objets (grelot, pierre) . On peut faire des boules de toutes tailles.

Dans l'album photo 'boules de laine' il y a plus de détail sur la fabrication.
On peut aussi utiliser les boules pour prévenir les tendinites des poignets en les faisant tourner dans le creux de la main et ensuite en étirant les doigts tout en gardant la boule dans le creux. Elle peut aussi servir d'anti stress: on la met dans sa poche et dans les moments stressants on peut la serrer.

Partager cet article

Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 06:38

Dominique5 (3)Dominique5 (4)Une autre passion de Dominique est les chiens de troupeau . Ici on voit son chien Border , un mâle qui s'appelle Sonny et qui fait un travail formidable . Depuis le premier article il a trouvé un nouveau chiot Border . Il y a des stages 'chien de troupeau' organisés par le GVA avec l'Association des Utilisateurs des Chiens de Troupeau du Morbihan. Tous ceux qui y participent y trouvent un grand intérêt, pour leur chien, pour leur propre façon de voir l'éducation du chien, et pour la convivialité de se retrouver. En plus ces stages sont autant pour le travail sur les moutons que sur les vaches et celà fait des ponts entre ces élevages . Dominique est membre du bureau de cette association et nous avons mis un lien vers leur site ( voir rubrique Liens). Vous y trouverez toutes leurs coordonnées  et plein d'informations intéressantes pour les chiens de troupeau.  

Partager cet article

Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 19:56

Voici un lien suggéré par André , qui peut donner à réfléchir avant notre réunion de vendredi :linkhttp://www.agriculture-durable.org/wp-content/uploads/2009/05/herbeclimatweb0108.pdf

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche