Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 15:29

 

 

 

Les abattoirs de proximité répondent aux besoins d’auto-consommation, de vente directe et d’abattage d’urgence. Après la fermeture de Malestroit en 2009, de Gallais à Pontivy en 2014, le devenir de l’abattoir de Vannes est incertain. En réaction, la Chambre d’Agriculture a décidé de lancer une « Association Départementale Abattoir de Proximité » afin de trouver une solution d’avenir pour tout abattage de proximité multi-espèces.

Les exploitants du Morbihan vont prochainement recevoir un courrier d’information de la Chambre d’Agriculture accompagné d’une fiche individuelle d’engagement.

Il est important de compléter cette fiche par laquelle vous soutenez le projet et vous vous engagez dans l’Association puis de la retourner pour
le 25 juin au plus tard à la Chambre d’Agriculture.

 

  N'OUBLIEZ PAS CETTE DATE!!!

 

 

Partager cet article

Repost0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 14:57

Dans l'article concernant la visite chez Vincent et ses brebis Romanes on a vu que les brebis en début de lactation pâturent des betteraves fourragères in situ. Cette pratique commence à être utilisée dans d'autres pays - Nouvelle Zélande , Belgique, UK etc. 

Les variétés à choisir sont essentiellement à taux de matière sèche moyenne à bas : sont citées dans divers articles récentes (belges et anglais) Kyros, Feldherr,  Rubimo (semences Barenbrug) Blaze, Robbos et (semences Limagrain).Vincent trouve ses semences aux Pays Bas. Maïsadour semences en France vend la variété Kyros. C'est une culture assez facile à partir du moment que l'époque de semis (entre mars et mai) et la salissure sont maitrisées. Les rendements sont de 35 à 40T hectare et la pâture peut s'étendre de novembre à mars. Il faut accepter une certaine perte. La méthode la plus éfficace est l'avancement au fil  avec accès à l'herbe et/ou à l'enrubannage . Ce dernier, dans le cas de Vincent, est d'un mélange chicorée fourragère /plantain , mais on utilise aussi le trèfle violet . Ces plantes apportent des protéines et  l'apport de concentré est ainsi diminué . 

Voici un lien vers une documentation très complète sur la culture de la betterave fourragère en générale avec en page 19 quelques éléments sur la pâture in situ.

Bien que la doc est pour les vaches , la culture est bien expliquée. 

Plusieurs membres du groupe mouton cultivent les betteraves pour mettre en silo pour l'hiver. La possibilité de les faire pâturer semblent interessante en faisant l'économie de la récolte. A éviter pour les vieilles brebis à cause de leurs dents.

link http://www.betterave-fourragere.org/doc/Betterave%20Fourragere%20AZ%20V7.pdf

Concernant la chicorée fourragère , Vincent continue de la cultiver en mélange avec du plantain, dactyle et fétuque mais il ne le fait plus pâturer sauf pour un court déprimage après un semis d'automne. Le champ dans la photo est dans ce cas et maintenant il ne sera plus pâturé mais enrubanné plus tard dans l'année.14.3 VB chicorée fourragère 


 


Partager cet article

Repost0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 09:30

Vincent s'est installé en 2010. Nous lui avons déjà rendu visite avec le groupe mouton en 2011 (  La Chicorée Fourragère.Chez Vincent 2011. et  Suite : La visite chez Vincent )

Depuis 3 ans le troupeau de Romanes est monté à 500 brebis. L'intérêt de cette race est la prolificité (chez Vincent - 2.49/brebis et 2.24/agnelles , avec 1.98 agneaux produits par mère.) et son aptitude au déssaisonement. Ce qui permet deux périodes de mises bas - septembre et février. Vincent est devenu Multiplicateur pour la production d'agnelles en race pure Romane. Il achète des béliers Romanes à l'INRA à Tours . Quasiment toutes les agnelles sont vendues en reproductrices. Elles sont choisies après une pesée à lâge de 100 jours pour évaluer la valeur laitière de leurs mères (et ainsi espèrer qu'elles vont en hériter!)

Le troupeau est conduit en 2 lots - un de 200 brebis (mise bas septembre) et le deuxième de 300 brebis (mise bas février). Pour réduire les coûts d'alimentation, un maximum d'autonomie alimentaire est visé sur les 55 ha -pâturage, plantes fourragères, maïs ensilage, ceréales. Chaque hectare est utilisé pendant une moyenne de 400 à 500 jours en pâture.

Voici le schèma de l'année de conduite du troupeau :

14.3 VB année

Quelques informations sur le lot de 200 brebis avec mise-bas en septembre

1. La lutte dure 6 semaines en avril/mai , avec un bélier pour 30 brebis. Il n'y a pas de flushing. Les échographies sont faites après pour déterminer les brebis vides qui seront réformées - sauf les agnelles qui ont une deuxième chance et rejoindront le lot de 300 brebis. Vu la prolificité le nombre d'agneaux n'est pas recherché sur l'échographie. Ces brebis sont au pâturage herbe jusqu'au premières mises-bas. 10 jours avant la date présumée des mises bas, des céréales sont distribuées au champ.

2. Les brebis sont rentrées en bergerie pour les mises-bas . Le pic des agnelages dure 20 jours . Le maximum dans une journée était de 45 mises-bas , mais en moyenne c'est 3 à 4 par jour, ce qui permet de mieux gérer les triplets dont un est enlevé systematiquement et mis au biberon.Les brebis ont 700g à 1kg de céreales et tourteaux de soja au pic de lactation (3 à 4 semaines après MB).

3. Les brebis sortent en journée avec leurs agneaux début octobre sur des betteraves fourragères pâturées in situ ( semences achetées au Pays Bas) Deux rangs de 60 mètres sont mis à disposition chaque jour avec clôture fils électriques. En plus il y a deux rateliers dans la parcelle avec enrubannage de chicorée/plantain pour un apport de protéines.Ceci limite la distribution de concentrés et céréales. le lot rentre en bergerie le soir où les agneaux ont accès aux distributeurs de concentré à volonté.

4. Une semaine avant le sevrage il n'y a plus accès au betteraves et la paille remplace la chicoréé/plantain. Après sevrage les brebis partent dehors en permanence avec distribution de foin pour l'apport de fibres. 

 Les agneaux continuent à pâturer l'herbe le jour. Ils sont finis en séparant les mâles des femelles. Les mâles, destinés à la vente en coopérative, ont un granulé à volonté qui évite la gravelle (calculs dans le système urinaire) et les femelles, vendues comme reproductrices, ont triticale et tourteaux de colza.

Les mâles sont pesés tous les lundis et ceux qui feront 19 kg carcasse sont ensuite rationnés pour ne pas dépasser le poids de vente optimal au départ dans quelques jours. La difficulté avec cette race est de finir vite les agneaux. Les classements sont en R et O. Tous les agneaux sont vendus à la mi-janvier.

En 2013/2014 ce lot a produit 330 agneaux à la vente  et 40 agnelles de remplacement. Vincent choisit toujours ses agnelles sur ce lot de naissance en septembre.


Le jour de notre visite (21 mars 2014) ce lot de brebis pâturait avec le système de paddocks que Vincent a mis en place. Des paddocks de 2ha clôturés en 4 fils fixes, recloisonnés en 0,2ha avec 3 fils mobiles . Il y a fil avant et fil arrière et les brebis restent 1 à 2 jours sur la parcelle de 0,2ha. Le paddock de  2ha va suffire pour 10j de pâturage. Ensuite les autres paddocks seront utilisés à tour de rôle avec retour sur le même après 25 à 60 jours selon la saison ,la pluie etc. Les brebis en entretien et les brebis en lactation auront les pâtures correspondantes selon leur état. Les critères pour avancer sont surtout visuels.

14.3 VB lot romanes

Ensuite quelques détails en photos des clôtures , y compris la "machine" à nettoyer sous les fils! Quand il y a des agneaux, Vincent baisse la hauteur des fils pour l'apprentissage. Il a résolu ses problèmes de clôture depuis son installation . Ces clôtures à fil "high tensile" sont apprecié par les éleveurs du groupe.

14.3 VB clôture 3 fils kiwitech14.3 VB clôture mobile division parcelle

14.3 VB détail porte clôture14.3 VB détail poteau intermédiaire

14.3 VB nettoyage sous fils

14.3 VB clôtures division

Les brebis ont des seaux de mineraux et l'eau est amenée dans un bac (voir photo ci-dessus) par tuyaux . Vincent passe environ une heure par jour à changer les clôtures mobiles etc.

14.3 VB abreuvoir au champ

Nous continuerons la visite dans un prochain article - en particulier la conduite du lot de brebis agnelant en février.

Partager cet article

Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 07:43

 Celà fait 7 ans que Christelle gère la ferme du Vincin et acceuille les élèves des classes de Vannes en partenariat avec la ville de Vannes et la conservatoire du littoral. Elle a participé à la semaine de développement durable pour promouvoir les éleveurs en vente directe et les circuits courts et nous mettrons bientôt un article plus complet sur son élevage.

14.4 CG brebis et agneauxP1190598

link http://www.lafermeduvincin.fr/

Partager cet article

Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:11

C'est avec un peu de retard que nous voici enfin avec une partie de la visite chez Victor et Didier . Nous les avions déjà visités ( articles précédents Nouvelles de Didier............. décembre 2011  Nouvelles de Didier ..........suite

Visite du Groupe Mouton chez Didier et Victor Nicol à Surzur(56) : Juin 2013  Suite de la visite chez Didier et Victor . Juin 2013 . )

La conduite du troupeau de 250 Rouges de l'Ouest et 40 Romanes reste toujours assez extensif avec un objectif de sortir 5 à 15 agneaux par semaine selon la saison pour une vente en direct en camion sur les marchés de Surzur, Sarzeau, Arzon et le Tour du Parc

Les agneaux peuvent pousser lentement afin d'étaler les sorties. Toutes les brebis de réforme sont vendues en merguez . Avec leur laboratoire qu'on avait vu en juin 2013 tout est préparé sur place, après passage à l'abattoir de Vannes.

Les agnelages ont commencé le 26 décembre et continue jusqu'au mois de mai.

14.1 DN brebis et agneaux

Les brebis qui ont agnelé sont passées dans le lot (première photo) directement si tout va bien. En cas de problème elles sont mises dans des cases d'agnelage.

14.1 DN case d'agnelage14.1 DN brebis adoptant

Les cases sont faites avec des palettes aménagées pour pouvoir mettre du foin. Une case d'adoption est équipée d'un cornadis pour bloquer la brebis (ancien cornadis à veau) soit pour lui ajouter un agneau si elle n'a fait qu'un (cas dans la photo) soit parce qu'il y avait un problème d'adoption de son 2e agneau. Quand plusieurs brebis mettent bas en même temps il y a parfois des confusions et on n'est pas toujours présent pour les éviter .. On voit une brebis dont la poche sort - agnelage en cours!

14.1 DN bergerie principale

Les brebis qui n'ont pas encore agnelé sont séparées à l'autre bout de la bergerie principale . Elles ne sont pas complémentées avant l'agnelage -seulemnt du foin et de l'enrubannage. Une des préoccupations est le gaspillage et ces rateliers carrés ne sont pas très efficaces . Didier à acheté 2 élements de râtelier double grande largeur (alliance pastorale 442€HT) qu'il a installé dans sa bergerie serre et fermées aux extremités. Il dépose de l'enrubannage dedans pour ses brebis en fin de gestation . Il y a des auges incorporées mais il ne les utilise pas pour l'instant.

14.1 DN ratelier double

Il éspère ainsi réduire le gaspillage tout en permettant les brebis d'avoir accès sans bousculade.

14.1 DN râtelier double fermeture14.1 DN détail cornadis râtelier

14.1 DN auge râtelier14.1 DN râtelier détail

Le temps étant à la pluie, les alentours des bâtiments sont dans la boue -assez réduite grâce à un empierrement efficace. Les Romanes qui mettront bas plus tard ont accès à une bergerie sous hangar , un râtelier de foin extérieur et une grande parcelle.

14.1 DN romanes accès pature  14.1 DN bergerie sous hangar

et au fond il y a un lot de brebis Rouges de l'Ouest et un lot d'agneau en fin d'engraissement pour la vente

14.1 DN rouges de l'ouest14.1 DN agneau en fin d'engraissement

Ce n'est pas facile de gérer trois metiers en même temps - éleveur, boucher et commerçant. Heureusement avec l'arrivée de Victor de plus en plus présent sur la ferme le projet avance.

Didier nous a fait une démonstration de découpe d'un agneau . En attendant la vidéo il y a un album photo avec le déroulement de la découpe. Découpe d'une carcasse d'agneau Découpe d'une carcasse d'agneau

Partager cet article

Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 07:57

Voici un lien vers un document très intéressant link 

http://www.charente.chambagri.fr/fileadmin/CA16_internet/Productions_animales/R%C3%A9f%C3%A9rences/Mortalite_des_agneaux_V2.pdf

Partager cet article

Repost0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 08:59

Voici le lien vers leur blog avec leur vidéo de promotion du metier d'éleveur ovin

link http://www.kernilien.fr/index.php/fr/le-blog/les-bts/121-seconde-place-au-salon-de-l-agriculture

On y voit quelques éleveurs des Côtes d'Armor et du Finistère ainsi qu'un distributeur automatique de concentré pour brebis.

Partager cet article

Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 21:24

 

Agnelages difficiles et utilisation du lasso.

Ayant eu  deux cas assez difficiles de positions d'agneaux sur deux mises bas  ces jours-ci (une avec la tête sans les pattes et une deuxième avec les pattes sans tête) l'utilisation d'un lasso pour aligner et sortir la tête m'a semblé nécessaire dans certains cas. Ce n'est pas une manipulation facile car dans le cas où il faut refouler la tête (avec lasso placé dessus) la cordelette risque de glisser si on ne fait pas très attention . Dans le cas d'un lasso qu'on doit placer sur la tête à l'intérieur de l'utérus avec une seule main derrière les oreilles puis avec noeud coulant qu'on place dans la bouche c'est encore plus difficile surtout avec une brebis en train de pousser .

        Voici quelques éléments qui pourraient aider à être plus efficace.

 

 

 

 

 

Vidéo de présentation par la tête et utilisation de cordelettes

Quand il y a présentation par la tête et il faut la refouler dans l'utérus pour retrouver les pattes, on recommande d'utiliser des liens (cordelette, lacets, lasso etc qui ne blesse pas) pour pouvoir aligner la tête et la tirer ensemble avec les pattes pour sortir l'agneau –

Dans la vidéo il s'agit d'une agnelle et le passage est étroit.

Comme la vidéo est en anglais voici les moments importants dans le texte avec les repères chronologiques :

     53s   on met une boucle de cordelette derrière les oreilles avant de refouler la tête.

     57s   beaucoup de lubrifiant avec des mains propres ou gantés

1m33s   l'agnelle est debout – cela donne plus d'espace dans l'abdomen et la pression est   moindre.

2m14s   c'est trop difficile de repousser la tête comme ça

2m49s   on tourne l'agnelle sur le côté et on surélève le train arrière . Se faire aider ( sinon il faut faire comme dans le dessin plus bas en attachant les pattes arrières et en passant la corde sur ses épaules pour avoir les mains libres )

 3m23s cette position est efficace pour empêcher la brebis de pousser et la pesanteur aide à replacer la tête de l'agneau dans l'utérus.

3m37s on cherche une patte et on la sort et on met une cordelette avec noeud coulant bien placé.

4m21s le deuxième - pareil

4m 58s on aligne la tête et on tire sur le tout

5m15s on ne coupe pas le cordon ombilical . Il cassera tout seul et cela permet aux vaisseaux de se replier comme un ressort.

 

Dans le cas vu sur cette vidéo l'agnelle avait été échographiée et l'éleveur lui a mis une marque selon le nombre d'agneaux. Celle-là en a deux et le vétérinaire fouille avec précaution pour sentir la position du deuxième – la tête est repliée et il va sortir le deuxième agneau  dans la foulée.

 

et le dessin

14.2 soulever arrière train

 


 

Quelques documents et dessins de placement du lasso

 

Afin d'améliorer le lasso pour la tête il existe des lassos du commerce (voir image)qui ont l'avantage d'être plus rigides et glisseront moins pendant qu'on fait la manipulation . Il est peut-être possible de fabriquer un tel lasso avec une gaine électrique. Il faut pouvoir le serrer entre les mâchoires.


14.2 pulleze 2

Voici une petite vidéo qui montre comment on place les cordelettes sur les pattes et un lasso rigide  sur la tête de l'agneau qu'il faut imaginer dans l'utérus - et on travaille avec une seule main... 

 

 

Quand on a sorti l'agneau on peut l'aider à s'activer en lui trempant la tête dans un seau d'eau.

14.2 plonge tête

14.2 agnelages lasso14.2 réanimationc

Ces déssins viennent du GIE OVIN Provence

(si vous avez des idées à ajouter à cet article n'hésitez pas à nous écrire car tout ceci est facile à décrire mais dans la pratique...)

et un dernier lien vers un article général sur les agnelages difficiles avec une photo de lasso en place link http://www.reconquete-ovine.fr/spip.php?article665 

Nous avons eu un premier commentaire . Voici le lien en caoutchouc dont il parle -qu'on trouve facilement 

pulleze 5

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 17:36

 

Les origines de la race Poll Dorset

'Poll' veut dire 'sans cornes' . Cette race à été élaborée à partir d'une ancienne race anglaise des plaines de la côte sud - la race Dorset – déjà connue en grand nombre au 17e siècle . Et déjà reconnue pour son aptitude au désaisonnement.( Quelques aspects du cycle sexuel des brebis.  ) C'est la seule race britannique ayant cette caractéristique . Le Dorset a aussi de magnifiques cornes en spirale – les béliers et brebis. Bien que les origines plus anciennes soit perdues dans les brumes du passé , une race locale - le Portland – restée isolée sur une presqu'île de cette côte a probablement été  améliorée . Le Portland est aussi connu pour son désaisonnement et ses cornes et qui ressemble plus au races locales méditerranéenes que nord européennes. A-telle du sang Mérinos? 

dorset hornMoutons Portlanddorset.jpgorigin-dorset.jpgmerinos 1

Les Dorsets ont été largement exportées aux USA et en Australie et les éleveurs de ces pays ont voulu éliminer les cornes pour des raisons pratiques. Aux USA des Dorsets sans cornes sont apparus et les Américains les ont utilisés pour sélectionner leur race Poll Dorset.

Les Australiens ont utilisé une autre race de croisement pour éliminer les cornes .- le Ryeland (une race anglaise des bords de la rivière Wye) sans cornes, bien charpenté, avec une laine de qualité.  Les Poll Dorsets qu'on trouve en Angleterre  sont issus de ceux-ci.

ryeland-wool-colour.jpg

Aujourd' hui on parle de Dorset Horn* (race Dorset ) et de Poll Dorset.

(Pour information - ne pas confondre avec la race Dorset Down , originaire des collines et qui n'a pas de cornes et qui est issue des croisements avec des béliers Southdown ( Historique d'une race ovine : Le Southdown . )

                  (* Horn = corne)

 

Et voici quelques photos des Poll Dorsets de chez André le Mellionnec à Bignan. Il a commencé à constituer un troupeau de cette race ily a 3 ans en achetant 25 agnelles en France puis 13 agnelles et 2 béliers en Angleterre. Aujourd'hui il en a 42. Il a choisi cette race pour son aptitude au désaisonnement pour pouvoir fournir des agneaux sur une période plus longue

Il vend ses agneaux à BVB (Bretagne Viande Bio).

Les autres caractéristiques de cette race de taille moyenne sont :

-sa docilité - André trouve qu'elles ne cherchent pas LE trou dans les clôtures,

-sa qualité maternelle et laitière,

-la conformation de ses agneaux - les béliers sont utilisés pour améliorer la conformation sur d'autres races,

-son adaptation à des milieux divers , mais surtout herbagers.

-la prolificité est de 1,7 dans un troupeau bien mené .

14.1 LeM belier PollDorset

Bélier Poll Dorset

14.1 LeM brebis suitée PollDorset

Brebis Poll Dorset suitée

En ce moment c'est les agnelages . Les premiers sont nés au mois de Décembre, André est en phase de séléction au sein des animaux qu'il a acheté et vise une partie des agnelages fin novembre /début décembre. L'alimentation des brebis est : pâture, foin à volonté et un mélange luzerne/concentré - le Bio-Mash.

 14.1 LeM bergers14.1 LeM cases agnelage14.1 LeM mangeoires14.1 LeM Mélange concentré

Les agnelles achetées en Angleterre (devenues brebis!) sont bouclées dans les normes européennes y compris avec boucle éléctronique blanche qu'on voit (à peine!) à gauche sur la photo . On peut les lire avec un baton lecteur ...

14.1LeM Poll Dorset bouclage UK

et voici quelques autres photos de son troupeau - la bergerie fait 100 m2 mais il y a beaucoup d'améngements à faire encore et avec ce temps humide ce n'est pas facile. Nous avons déjà vu André et Corinne dans un article en 2011( Activités de fin d'année scolaire à Sulniac .Juin2011) Leur nouveau lieu leur convient mieux avec l'élévage de chiens de berger Australien de Corinne et le troupeau de Poll Dorset (avec quelques Roussins résiduelles de son ancien troupeau.)

14.1 Le M la troupe

14.1 LeM bélier14.1 LeMagneau PollDorset14.1 LeM bergerie

Pour plus d'information sur leur élevage :

EARL du VERTIN
André et Corinne Le Mellionnec
Marmater
56500 BIGNAN
Tel 02 90 73 39 80
mobile 06 09 79 60 60

 

 

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 17:04

 

Le cycle sexuel chez les ovins est lié à l'abondance de nourriture que les animaux trouveront au moment des mises-bas.  La brebis  aura constitué des réserves corporelles suffisantes depuis  la saison précédente pour sa gestation et début de lactation .  Quand  la végétation devient  poussante les agneaux sont en âge de la manger. Cet environnement alimentaire est lié au climat et particulièrement à la lumière - à la différence entre la longueur du jour et de la nuit.

Les races ovines et leur cycle sexuel  ont évolué avec ces paramètres.

Dans le sud de l'Europe, où le printemps vient plus tôt, les Mérinos ont une saison sexuelle plus longue que les races nordiques.

Les Vendéens - intermédiaires - peuvent venir en chaleur dès la mi-juillet .

Les Texels, originaire des Pays Bas, sont tardifs, et les chaleurs apparaissent vers la mi-septembre.

Chaque race a son horloge biologique* et on appelle désaisonnement, l'aptitude d'une race à venir en chaleur en dehors de la période habituelle.

Cette aptitude a été recherchée par les éleveurs qui souhaitent produire des agneaux toute l'année. Le Mérinos a été le plus utilisé en croisement pour créer de nouvelles races désaisonnables (Ile de France etc).

Il est évident que les agnelages hors saison impliquent des apports alimentaires adaptés aux besoins des animaux  - un coût supplémentaire qui peut être compensé par une trésorerie plus étalée sur l'année avec des prix plus élevés hors saison  et la fidélisation d'une clientèle.

Dans un troupeau d'une race quelconque il y aura toujours des brebis plus ou moins désaisonnées, mais la plus grande fertilité se trouve au moment où leur horloge biologique place leur saison sexuelle. Au berger d'observer et sélectionner selon ses critères.

 

*L'horloge biologique de la brebis est gouvernée par une hormone, la mélatonine,  sécrétée la nuit. Quand les nuits s'allongent à partir du solstice d'été, les chaleurs sont déclenchées à un certain niveau de mélatonine et ceci tous les 17j jusqu'à fécondation.

Les chaleurs durent environ 36h et l'ovulation a lieu dans les 18 à 36h après le début des chaleurs. Ensuite la gestation dure environ 5 mois (145j).

 

 

Notre prochain article concerne une race 'désaisonnable' - la Poll Dorset ( Poll Dorset : une race ovine)

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de brebis-en-bretagne.groupemouton.over-blog.com
  • : Ce blog est le journal de liason de notre groupe mouton.Il est aussi destiné à tous ceux qui s'interesse aux moutons,à la laine aux chiens de troupeau etc.Posez nous vos questions.Faîtes vos commentaires!
  • Contact

Recherche